Aménagement du boisé; que doit on faire?

Érable & Chalumeaux vous présente une capsule de Stéphane Guay Biologiste!

On entre dans le bois pour faire des travaux en forêt!

 

Pour voir toutes nos vidéos, cliquez ici!

7 pensées sur “Aménagement du boisé; que doit on faire?

  • 1 octobre 2019 à 11:11
    Permalink

    Merci pour les bonnes capsules, je suis dans l’érablière de mon père depuis mes 10 ans , j’ai vu bien des choses, entaillage au chaudières, tournées au chevaux, faire bouler l’es chemin de tournée avec un bull, le début des hoses , hoses avec 40 entailles et peu de vacuum allé jusqu’aujourd’hui, entailler fort ne pas pomper la nuit et le contraire comme aujourd’hui, une érablière de tout âge, secteur arbres matures, et des secteurs en aménagement, 42 acres avec coteau de sables , place sur le rock et ancienne swamp, 2 pieds terres noirs env sur glaise et gros rock à 4 pieds maintenant assez bien égouttés ou les érables poussent bien et rapidement maintenant sous de géantes plaines que j’elimine tranquillement, je bûche régulièrement mais jamais en haut de 12 pcs sans cerner, couper la sève pour maganer moins en bûchant et habituer les arbres restants au soleil ☀️ pour pas causer de gros stress, j’enlève tranquillement chancre j’avais des ronds que j’en avait beaucoup et marque pour entaillage pour m’éloigner des anciennes entailles en tournant vers la droite de haut en bas merci

    Répondre
    • 1 octobre 2019 à 14:01
      Permalink

      Super! Merci de votre témoignage Jean!

      Répondre
  • 30 juin 2019 à 06:23
    Permalink

    Bonjour M. Guay,
    Super captivant et intéressant vos capsules. Mon amoureuse et moi avalons acheté une propriété à St-Canut en 2004, comportant un petit boisé d’érables rouges. Fils de cultivateur à St-Donat où nous entaillions que des érables à sucre, j’ai “snobé” mes érables rouges jusqu’au printemps où pour faire découvrir l’eau d’érable à mes petits-enfants, j’ai entaillé 5 érables. À ma grande surprise j’ai découvert que ça coule beaucoup et j’ai congelé ma récolte à hauteur d’environ 30 gallons que j’ai bouilli plus tard sur un brûleur au propane. J’ai fait 3 pots Masson. J’ai été renversé du goût et de la qualité de sirop et j’ai réalisé que j’avais un érablière! J’ai donc fais l’inventaire du boisé pour établir qu’il y avait un potentiel d’environ 150 à 200 entailles. Je me suis construit une petite cabane à sucre et je produis 10 gallons de sirop en moyenne depuis 5 ans.C’est formidable. J’aimerais bien retenir vos services professionnels pour quelques heures, le temps d’dentifier les arbres à couper pour améliorer la santé de l’établière.
    Salutations,

    Répondre
    • 30 juin 2019 à 09:36
      Permalink

      Bonjour! Les érables rouges font de l’excellent sirop d’érable, aux flaveurs riches et d’une belle couleur cuivrée. Il est aussi intéressant que le sirop d’érable à sucre. Merci pour votre témoignage, ça fait plaisir à lire! Pour des conseils acéricoles sur le terrain je vous suggère de faire affaire avec les clubs acéricoles, il y en a sûrement un pour votre région. Voici le lien de notre site web où ils sont regroupée:
      https://www.erable-chalumeaux.ca/repertoire/conseillers-et-repondants/

      Répondre
  • 2 mars 2019 à 12:01
    Permalink

    Bonjour Stéphane, j’ai quelques érables avec 2 ou 3 troncs. Moi je trouve ça ”anormal”, mais les propriétaires précédents ont laissé les érables pousser comme ça. L’avantage que j’y vois, est la possibilité pour moi d’alterner l’entaillage d’un tronc à l’autre. Mais je me demande si le fait d’avoir plus d’un tronc peut affecter la croissance de l’arbre ou sa fragilité aux intempéries et aux maladies.
    Merci pour tes capsules.

    Répondre
    • 3 mars 2019 à 13:27
      Permalink

      Ce doit être des érables rouges, aux grands vents par exemple, les troncs/branches peuvent se blesser en se frottant. Souvent dans l’ordre d’abattage dans les aménagements forestiers, ils sont coupés en premier car ils sont vulnérables, les troncs sont en compétition pour la nourriture via les racines.

      Répondre
      • 3 mars 2019 à 16:43
        Permalink

        C’est bien ce que je pensais. Je vais prévoir un arbre de relève cet été, dans l’éventualité d’un bris sur un des troncs dans les années à venir…..
        Merci Stéphane.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.