Cinq questions à un pro du sirop d’érable par Alexis Boulianne, Radio-Canada

Cinq questions à un pro du sirop d’érable

La saison de récolte, abondante, est obscurcie par la peur de ne pas pouvoir vendre le sirop au détail.

RADIO-CANADA, Alexis Boulianne

Publié le 30 avril 2020 à 9 h 41

Événement rare dans l’histoire récente du Québec, la saison du sirop d’érable s’est déroulée cette année sans les rassemblements festifs dans les cabanes à sucre. Plusieurs entreprises de restauration ont dû s’adapter afin de servir des plats à emporter, mais cette solution de rechange ne remplace pas entièrement les revenus perdus à cause des mesures de distanciation physique.

Lire l’article-cliquez ici!

Hits: 44

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.