Les érables penchés ont un potentiel acéricole faible: découvrez pourquoi!

Érable & Chalumeaux vous présente une capsule de Stéphane Guay Biologiste!

Stéphane vous explique les nombreuses raisons qui font qu'un érable penché n'est pas un bon sujet pour augmenter le potentiel acéricole de votre érablière!  Découvrez aussi pourquoi l'entaille en pente inverse est nuisible pour un érable: Vidéo Entaille en pente inverse!

 

 

Vous pourriez aussi aimer: Vidéo Entaille en pente inverse: les dégâts!

Pour voir toutes nos vidéos, cliquez ici!

13 pensées sur “Les érables penchés ont un potentiel acéricole faible: découvrez pourquoi!

  • 7 décembre 2019 à 06:03
    Permalink

    Bon matin Stéphane

    Très bonne capsule toujours prendre le temps d’évaluer son érable sur un échelle de 1 à 10 avant une décision finale . Et en plus ton ajout sur l’explication pour entaillage en pente inverse est génial meilleur que la capsule . La capsule et tes conférences donnaient place à interprétation trop large sur angle d’entaillage .

    Répondre
    • 9 décembre 2019 à 11:49
      Permalink

      Merci pour ton commentaire François!

      Répondre
  • 6 décembre 2019 à 11:40
    Permalink

    Allo Stephane
    Le bois de compression n’existe pas chez les feuillus. Le phenomene mecanique chez les feuillus est le bois de tension. Il ne faut pas mêler les gens. Il contient au contraire des gros vaisseaux. Est ce que ça coule plus ou moins c’est a voir scientifiquement avec un bon echantiollonnage et des statistiques qui controle l’effet du site et de l’arbre.
    Sauf s’il est dangereux, un erable penché ne devrait pas etre systematiquement enlevé, au contraire il contribue dans ce genre de terrain aussi a la stabilité du sol.

    Répondre
    • 6 décembre 2019 à 12:57
      Permalink

      Merci Carine pour les précisions! L’essentiel de la capsule est de comprendre que la zone d’entaillage des érables penchés est très restreinte. À moyen terme’il est très difficile de les entailler à rendement soutenu.

      Répondre
  • 5 décembre 2019 à 09:51
    Permalink

    Moi aussi pour avoir connu les chaudières étant jeune, c’était de bonne productrice et qui cicatrisait facilement, je pose la question, un arbre penché monte plus facilement sa sève a cause de la pente qui s’éloigne du 90, la partie non compressé est toujours très belle mais oui ce sont de mauvais arbres a garder d’un peuplement final, car avec le temps le poids de l’arbres qui grossit ,le vent, tempête beaucoup plus facile a brisé ou déraciné c’est mon humble avis

    Répondre
    • 5 décembre 2019 à 10:00
      Permalink

      Merci Jean pour ce témoignage.

      Répondre
    • 5 décembre 2019 à 16:25
      Permalink

      Je suis bien d’accord que ce n’est pas l’idéal des érables a garder . Mais si elle est dans les meilleures conditions . Genre a l’abris des vents dans le milieux d’une pente sud , ect… Avant de couper j’y pense 2 fois car une érable de 24 pouces ça prend du temps a être remplacer a mon avis . En fait je pense qu’une érable c’est du cas par cas . Comme les joueurs dans une équipe de hockey . Le petit joueur tout croche comme Henri Richard risquerait fort d’être retranché de nos jours . Pourtant je me rappelle bien que c’est un des joueurs qui a permis au Canadien de gagner la coupe quelque fois . Voir le potentiel d’un arbre et d’une forêt ça ne se fait pas juste avec des statistiques . Et des stat j’en ai mangé dans ma vie .

      Répondre
      • 6 décembre 2019 à 09:37
        Permalink

        Dans le cas d’une érablière modeste/artisanale, tout arbre en santé, penché ou pas, on veut les garder et c’est tout à fait normal. Toutefois, certains acériculteurs qui ont souvent de très grandes parcelles, doivent stimuler la croissance générale du boisé, et après les arbres malades et avec des chancres/champignons, les arbres penchés sont souvent un bon choix lors de l’abattage, mais c’est du cas par cas, comme vous dites. Le gros bon sens est de mise!

        Répondre
    • 19 décembre 2019 à 16:45
      Permalink

      J`ai deux érables penchées, que j`entaille tout les ans, le rendement est moins bon, elles sont très vieilles plus vieille que moi, j`ai soixante dix ans, elles tiennent bon, mais je devrai les abattre d`ici deux ans, elles ne semblent pas pourrie, mais avant qu`elle ne tombent et fassent des dégâts. Pierre

      Répondre
      • 20 décembre 2019 à 11:12
        Permalink

        Quand vous les couperez, si vous pouvez garder la bûche de la zone d’entaillage, on pourrait faire une autopsie si ça vous dit! Tenez moi au courant!

        Répondre
  • 5 décembre 2019 à 09:40
    Permalink

    Pourtant les belles grosses érables penchées chez mon oncle c’étaient parmi les plus productives . A la chaudière on a l’avantage de savoir comment une érable remplis sa chaudière a chaque coulé . On entaillais jamais sur le côté inversé ça c’est un fait . Et dans le temps on entaillait pas pendant 50 ans la même érables . Un moment donné la production devient de la surproduction et c’est la que la misère commence a ma petite idée . La nonoculture c’est comme le gars le plus fort , en général c’est pas le gars qui le plus bel avenir . Une érable en santé droite ou penché c’est productif si on la traite bien .

    Répondre
    • 5 décembre 2019 à 09:59
      Permalink

      Les données proviennent de projets de recherche en condition sous-vide avec mesures individuelles, donc on peut observer quels érables sont productifs, comme à la chaudière. Ce qui est limitant, pour la production à long terme, c’est qu’une grande zone du pourtour de l’arbre penché est beaucoup moins productive.

      Répondre
    • 26 février 2020 à 18:35
      Permalink

      Je suis mort de rire, la nonoculture, j’en connais quelques’ un qui pratique ça, je les nommerez pas. Nonoculture, a ça fait du bien de rire un peu.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.