De la sève aseptique de mi saison: du sirop savoureux?

Notre nouvelle érablière 100% érable à sucre va-t-elle nous donner du bon sirop?

Stéphane croit qu’il y a des terroirs pour le sirop d’érable.  Il a entaillé un érable au plus fort de la saison avec des équipements assainis à l’alcool, il a récolté la sève et en a fait du sirop d’érable qu’il compare avec le sirop d’érable de son installation conventionnelle à la tubulure, qui est normalement contaminée à ce temps-ci de la saison.  Le sirop aseptique permet de goûter sans masque le terroir de l’île d’Orléans  et c’est ce qu’Érable & Chalumeaux vous propose dans cette capsule!

Lire la suite

Pandémie et cabanes à sucre!

Le virus couronné 19, communément appelé COVID-19 est omniprésent à la grandeur du globe. Les cabanes à sucre, restaurants et plusieurs autres entreprises souffrent de cette situation hors du commun.  L’équipe d’Érable & Chalumeaux a donc décidé de propager une belle idée, celle de se faire livrer un repas de cabane à sucre à la maison afin d’aider ces entreprises sur la brèche actuellement, et nous vous suggérons d’en faire autant et de vous approvisionner chez les petites entreprises d’ici, nos artisans!

Dans le contexte d’une pandémie, les citoyens se doivent de se protéger et de protéger les autres citoyens en pratiquant la distanciation sociale, concept résumé ici par Santé Canada:

Distanciation sociale

Ensemble, nous pouvons ralentir la propagation de la COVID-19 en faisant vraiment un effort pour maintenir une certaine distance physique entre nous et les autres. Il est prouvé que la distanciation sociale est l’un des moyens les plus efficaces de réduire la propagation de la maladie pendant une épidémie. En faisant preuve de patience et de coopération, nous arriverons à réaliser cet objectif.

Pratiquer la distanciation sociale, c’est modifier ses habitudes quotidiennes afin de réduire au minimum les contacts étroits avec d’autres personnes, ce qui comprend :

éviter les rassemblements non essentiels
éviter les salutations d’usage, comme les poignées de main
éviter les endroits très fréquentés comme les concerts, arénas, conférences et festivals
limiter les contacts avec les personnes présentant un risque plus élevé comme les aînés et les personnes en mauvaise santé
maintenir autant que possible une distance d’au moins 2 longueurs de bras (environ 2 mètres) avec les autres

Santé Canada nous fait ce résumé de la pandémie:

À l’échelle mondiale

Le 11 mars 2020, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a qualifié la COVID-19 de pandémie.

Cette évaluation par l’OMS n’est pas inattendue. Qualifier la situation de pandémie ne modifie en rien l’évaluation par l’OMS de la menace que représente la COVID-19 ni ce que l’OMS fait. Cela ne modifie pas non plus ce que les pays du monde entier devraient faire compte tenu de la situation. Pour cette raison, la situation ne change pas l’approche que nous adoptons au Canada.

Au Canada, notre système de santé publique est prêt. Depuis le début, l’Agence de la santé publique du Canada et les autorités de santé publique de tous les paliers de gouvernement du pays travaillent ensemble pour s’assurer que nos mesures de préparation et d’intervention sont appropriées et adaptables, en fonction des dernières données scientifiques et de l’évolution de la situation.

Outre le Canada, d’autres pays et régions signalent des cas. 

Comment se propage les coronavirus

Les coronavirus humains peuvent infecter le nez, la gorge et les poumons. Ils se propagent le plus souvent :

par les gouttelettes respiratoires générées lorsqu’une personne infectée tousse ou éternue
par contact personnel étroit prolongé avec une personne infectée, comme un contact direct ou une poignée de main
par contact avec des surfaces infectées, suivi du contact de la main avec la bouche, le nez ou les yeux avant de se laver les mains

Les données probantes actuelles indiquent que la maladie se propage de personne à personne lorsqu’il y a un contact étroit entre des sujets.

Il existe un risque accru de conséquences plus graves pour les Canadiens :

âgés de 65 ans et plus
immunodéficients
atteints d’affections médicales sous-jacentes

Le gouvernement du Canada vous conseille d’éviter les voyages non essentiels à l’extérieur du Canada jusqu’à nouvel ordre, y compris les navires de croisière.

Lire la suite

Les journées acéricoles 2020: je vous invite personnellement à venir m’y rencontrer!

Stéphane vous présente un petit survol des Journées acéricoles 2020 du MAPAQ:  Acéricultrices et acériculteurs, le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ) vous invite aux Journées acéricoles 2020. Sur le thème « Saveur et qualité : notre image », ces journées riches en contenu vous fourniront des outils concrets pour optimiser la gestion de votre entreprise. Également, vous pourrez visiter les divers kiosques qui seront sur place.

Lire la suite

Mettre en lumière l’acériculture et l’érable par l’art et les jeux!

Stéphane fait la rencontre de la créative et colorée artiste et acéricultrice Christine Genest de Cap-Santé!  Elle a entre autre imaginé et conçu un jeu de table, ¨SIROP¨, qui vous fera patienter en attendant le temps des sucres! Faites prospérer votre érablière en partant d’une timide production à la chaudière et un budget modeste. Au long du jeu, qui dure une saison des sucres, essayez de développer votre érablière en production pour devenir le ROI de l’érable!  Plusieurs imprévus vous attendent, attachez vos tuques, on part à la cabane à sucre!!!

Lire la suite

L’érablière de A à Z: les résultats de la croissance du peuplement!

Stéphane vous explique, après l’échantillonnage de son boisé, les résultats de la croissance moyenne de ses érables à sucre.  La croissance moyenne visée est de 1,5 mm par année pour un entaillage à 3 niveaux à rendement soutenu.  Découvrez avec lui si sa petite érablière de l’île d’Orléans y parvient!!!

Lire la suite