Le coupe-feuille de l’érable!

La larve du coupe-feuille de l’érable fait des trous dans le feuillage à l’érablière!

Visuellement, pour reconnaître la présence de ce lépidoptère (papillons), le coupe-feuille de l’érable,  est l’observation en été de trous ovales ou circulaires de diverses dimensions et de petits anneaux de défoliation sur l’épiderme des feuilles dont le centre est resté vert et intact.  L’insecte se manifeste régulièrement et le niveau du dommage varie d’une année à l’autre, parfois même sur plusieurs années de suite.  Son hôte préféré est l’érable à sucre mais l’insecte s’attaque parfois aux aubépines, aux chênes (noir, blanc et rouge), et parfois même à l’érable rouge.  

C’est l’insecte défoliateur que vous allez découvrir dans cette capsule Érable & Chalumeaux!

Coupe-feuille de l’érable: ressources naturelles Canada!

Érable & Chalumeaux vous dit ouvrez l’oeil à l’érablière!

Lire la suite

L’écorce des érables à sucre: un indice de croissance radiale!

L’écorce des érables à sucre est maintenant devenu un outil pour évaluer leur croissance!

Une étude  a montré, en 2018 (Avis de recherche forestière no 105), que les érables à sucre (Acer saccharum) ayant une écorce lisse avaient des accroissements en diamètre beaucoup plus élevés que les arbres ayant une écorce rugueuse. Ce trait caractéristique pourrait faciliter la sélection des arbres à protéger ou à récolter lors de l’aménagement de votre érablière. C’est ce que vous allez découvrir dans cette capsule Érable & Chalumeaux!

Lire la suite

Essai d’équipement: une scie à chaîne électrique!

Habituellement à l’essence, la scie à chaîne est l’outil de prédilection en forêt.  Stéphane essaie une scie à chaîne à batteries et vous partage ses impressions!

Faut-il le rappeler, lors du maniement de la scie à chaîne, qu’elle soit électrique ou au gaz, le bûcheron doit s’équiper pour se protéger adéquatement.  La scie à chaîne à batteries est-elle suffisamment puissante pour abattre et élaguer des arbres? C’est ce que vous allez découvrir dans cette capsule Érable & Chalumeaux!

Érable & Chalumeaux vous présente donc cet équipement électrique spécialisé!

Lire la suite

Le perceur de l’érable, un ravageur dans l’érablière!

Le perceur de l’érable, Glycobius speciosus, est un ravageur pour nos érables à sucre. La larve du perceur de l’érable se nourrit de cambium (le bois vivant sous l’écorce) en causant une cicatrice autour du tronc !  

La cicatrice interne engendrée par le perceur de l’érable est très grande et l’érable compartimente cette zone.  

Le perceur de l’érable est un longicorne de la famille des coléoptères.  Il est noir avec des élytres rayées de quatre lignes étroites jaune brillant dont une a la forme d’un W. La larve blanchâtre  creuse de larges galeries (15 mm) dans le tronc et les grosses branches. On peut la repérer grâce à la sciure de bois et l’écoulement de sève présente sur l’écorce là où elle a pénétré. Les vieilles galeries sont repérables grâce aux renflements volumineux qu’elles produisent avec le temps, dont l’écorce finit souvent par se soulever et tomber. Quelques larves peuvent suffire pour tuer un arbre ou des grosses branches. Bref, le perceur de l’érable est nuisible à nos érablières!  Pour l’identifier, voici des bonnes références web:

Guide des insectes du Québec:  https://www.insectesquebec.ca/

Annual report of the Commissioners of Fisheries, Game and Forests of the State of New York for 1898, University of Washington Libraries:  https://digitalcollections.lib.washington.edu/digital/collection/fishimages/id/9274/

Érable & Chalumeaux vous présente donc cet insecte qu’on voit rarement mais qui endommage nos érables!

Lire la suite

Le contrôle des hêtres: interventions du printemps!

Après l’appel à tous pour que vous nous partagiez vos trucs pour venir à bout de l’envahissement par les hêtres de nombreuses érablières au Québec, nous vous présentons les différentes méthodes employées au printemps chez l’acériculteur Stéphane Galibois de Ste-Pétronille à l’île d’Orléans.

L’envahissement des érablières par les hêtres est un réel problème au Québec, dans plusieurs régions.  Comment ceux qui ont cette problématique s’y prennent pour limiter la propagation de cet arbre qui nuit aux jeunes érables?  Le hêtre est une espèce qui réussit à s’établir même en sol acide, il grandit plus vite que l’érable et est en compétition pour la lumière et les nutriments avec nos érables.  De plus, la litière des hêtre empêche souvent les di samares d’érable de la traverser, les feuilles de hêtre se décomposant très lentement. Bref, le hêtre est nuisible à nos érables!

Érable & Chalumeaux vous présente donc vos suggestions et vos trucs afin d’aider les acériculteurs qui sont pris avec ce problème!

Lire la suite

Appel à tous: les hêtres envahissants, comment s’en défaire?

Cette capsule est un appel à tous pour que vous nous partagiez vos trucs pour venir à bout de l’envahissement par les hêtres de nombreuses érablières au Québec.

L’envahissement des érablières par les hêtres est un réel problème au Québec, dans plusieurs régions.  Comment ceux qui ont cette problématique s’y prennent pour limiter la propagation de cet arbre qui nuit aux jeunes érables?  Le hêtre est une espèce qui réussit à s’établir même en sol acide, il grandit plus vite que l’érable et est en compétition pour la lumière et les nutriments avec nos érables.  De plus, la litière des hêtre empêche souvent les di samares d’érable de la traverser, les feuilles de hêtre se décomposant très lentement. Bref, le hêtre est nuisible à nos érables!

Érable & Chalumeaux vous demande donc vos suggestions et vos trucs afin d’aider les acériculteurs qui sont pris avec ce problème!

Lire la suite

Le nettoyage au désentaillage au temps de la covid19!

Pour plusieurs, c’est le temps du désentaillage et certains nous ont manifesté le fait qu’il n’y a plus d’alcool pour l’assainissement de la tubulure. Voici ce que le Centre Acer nous propose! Stéphane a communiqué à distance avec Luc Lagacé, biochimiste au Centre Acer. Ce dernier lui a expliqué que 4 scénarios s’offrent aux acériculteurs qui veulent assainir leurs tubulures et équipements acéricoles en fin de saison des sucres.  L’alcool se fait rare, il faut utiliser des méthodes alternatives et c’est ce qu’Érable & Chalumeaux vous propose dans cette capsule!

Lire la suite

Les prédictions de Stéphane pour la saison des sucres 2020: le couvert de neige hâtif!

Stéphane vous présente un petit survol de faits scientifiques concernant les érables à sucre et qui entrent en ligne de compte pour déduire si la prochaine saison des sucres sera bonne ou mauvaise. À vos calepins, on prend des notes pour prédire si 2020 sera une bonne ou une mauvaise année sucrée!!!  Cette fois-ci, Stéphane vous parle du couvert de neige hâtif; quelles en sont les conséquences sur nos érables à sucre?

Lire la suite

La prédiction de Stéphane pour la saison des sucres 2020: croissance et précipitations d’automne!

Stéphane vous présente un petit survol de faits scientifiques concernant les érables à sucre et qui entrent en ligne de compte pour déduire si la prochaine saison des sucres sera bonne ou mauvaise. À vos calepins, on prend des notes pour prédire si 2020 sera une bonne ou une mauvaise année sucrée!!!  Cette fois-ci, Stéphane vous parle de croissance du peuplement et des précipitations automnales!

Lire la suite

L’érablière de A à Z: les résultats de la croissance du peuplement!

Stéphane vous explique, après l’échantillonnage de son boisé, les résultats de la croissance moyenne de ses érables à sucre.  La croissance moyenne visée est de 1,5 mm par année pour un entaillage à 3 niveaux à rendement soutenu.  Découvrez avec lui si sa petite érablière de l’île d’Orléans y parvient!!!

Lire la suite

Pas assez de chicots dans votre érablière? Apprenez à en faire!

Stéphane vous explique comment vous “fabriquer” vos chicots si vous n’en avez pas assez dans votre érablière.  Afin de favoriser les oiseaux insectivores, il est recommandé d’avoir entre 10 et 12 chicots de plus de 10cm de diamètre par hectare.  Votre érablière en bénéficiera, devenant plus résiliente en cas d’épidémie par les insectes!

Lire la suite

Biodiversité forestière, une belle initiative de Nature Cantons-de-l’Est!

Stéphane rencontre Mathieu Dufresne, responsable et biologiste à Nature Cantons-de-l’Est, un organisme dédié à la conservation de la nature, à l’éducation et la sensibilisation aux milieux naturels et à l’appui à la formation et à la recherche scientifique auprès du public et des propriétaires forestiers de la région des Cantons-de-l’Est.  Il fera aussi la connaissance d’André Gravel, un propriétaire forestier qui participe à ce programme!

Lire la suite

Plantation d’érables à sucre: la multiplication végétative et la sélection de vos champions!

L’ACERQ a invité Émile Jacqmin (retraité, opérations horticoles Jardin Botanique) et David Lapointe (ing. forest. MAPAQ) afin de présenter et discuter de la multiplication végétative des érables à sucre.  Stéphane Guay a quant à lui présenté les caractéristiques des érables à sucre “champions” en terme de production de sirop à l’hectare.

Lire la suite

Le nerprun, un arbuste envahissant qui perturbe la relève de jeunes érables à sucre!

Stéphane se sent très concerné  par le nerprun, ce buisson qui envahit de nombreuses érablières au Québec.  Cette plante a une croissance très rapide et produit de nombreux fruits et empêche les jeunes érable à sucre de s’épanouir en hauteur.  Notre invité, André Turcotte des Boisés de Verchère le combat sans relâche depuis 10 ans.  Venez le rencontrer!

Lire la suite

Regarnir son érablière broutée par le chevreuil!

Stéphane rencontre la famille Martineau qui a une érablière à Plessisville, une région touchée par l’abondance de chevreuils.  Jean-Guy connaît les secrets afin de regarnir son érablière avec des gaulis de 8 à 10 pieds de hauteur.  Le taux de survie de ses jeunes érables est élevé.  Venez découvrir sa méthode!

Lire la suite

Fertilisation des érablières: ça commence par une analyse de sol!

Stéphane rencontre les gens du Club d’encadrement technique acéricole de Portneuf afin de comprendre comment on doit procéder pour faire une analyse de sol d’une érablière pour ultimement décider de ses besoins en fertilisation. Merci à Patrice Bertrand (conseiller acéricole et Ing. forestier), Carole Naud (secrétaire du Club), Michel Grenon (président du Club) et Eric Gingras propriétaire de l’érablière O Crystal!

Lire la suite

Livrée des forêts: mortalité d’érables à sucre à Mirabel!

Stéphane se rend à Mirabel pour constater les dégâts causés par plusieurs années de défoliation des érable à sucre par la livrée des forêts.  À sa grande surprise, de la mortalité a été constatée et certains producteurs inquiets ont fait traiter au BT (bacilius thuringiensis).  Face aux pertes de production, ce contrôle du ravageur pourrait être l’unique voie actuelle pour maintenir une vigueur des érables à sucre et le potentiel acéricole dans les parcelles touchées.

Lire la suite

L’autopsie d’un érable à sucre: Stéphane vous explique comment il a fait…

Je vous explique comment je procède lorsque je fais une autopsie d’un érable à sucre pour comprendre son historique d’entaillage.  Ces arbres ont subi le double entaillage “haut-bas” et je vérifie et mesure, galette par galette de la zone d’entaillage, les cicatrices laissées par les trous d’entaille.

Lire la suite

Ces horribles chancres qui défigurent nos érables!

Le chancre est une immense cicatrice sur le tronc des érables causée par un champignon. Découvrons les deux principaux chancres de nos érablières! Pour en savoir d’avantage, vous pouvez consulter le site ; Maladies des arbres du Québec  Cliquez ici!

Vous êtes aussi intéressé à comprendre comment les ingénieurs forestiers priorisent les arbres à couper? Vous pouvez aussi vous procurer un ouvrage produit par le Centre Acer, le Guide – État de santé des érablières-Démarche diagnostique Cliquez ici!

Lire la suite